jeudi 20 avril 2017

TÉMOIGNAGE DE PERSONNE INSPIRANTE - INTERVIEW DENFIMA

BONJOUR, BONJOUR !


J'espère que vous allez bien ? J'ai le plaisir de vous retrouver aujourd'hui pour vous présenter une toute nouvelle catégorie d'article sur mon blog.
En effet, après trois belles années à vous parler de beauté, mode et vous partager mon expérience de vie par rapport à mon parcours. J'ai décidé de permettre à d'autres personnes d'être mis en lumière grâce à ce blog, car on m'a souvent dit que j'étais une personne inspirante pour les autres et je vous remercie de cette remarque mais c'est maintenant à mon tour de vous faire connaître des êtres de vie qui m'inspirent dans mon quotidien et qui devraient vous inspirer à votre tour !

Mon but dans cette catégorie d'article c'est de mettre en avant le partage de vie et qui sait peut être pouvoir aider certaines personne en retour.
Car selon moi l'essentiel dans la vie c'est de savoir partager les choses ou les personnes qui ont du sens...


Pour ce premier article j'ai décidé de vous présenter Denfima, c'est qui Denfima ? C'est un jeune rappeur de 22 ans et ce qui m'a intéressée chez lui c'est qu'il a réussi à faire de sa différence une force pour prouver que tout est possible dans la vie si on fait les choses avec passion et envie !

Voici une petite interview que j'ai réalisé à ses côtés il y a quelques jours :

Bonjour Denfima, tu ouvres donc cette toute nouvelle catégorie sur mon blog donc je te laisse te présenter en quelques mots :

Je m'appelle Denfima, j'ai 22 ans, bientôt 23. Je viens de Castanet (à côté de Toulouse), je fais du rap et je prépare beaucoup de projets et c'est pour ça on va en parler.

En quoi tu te trouves inspirant pour les autres ?

C'est prétentieux de dire que je me trouve inspirant, je pense qu'on peut tous être inspirant les uns et les autres. Y a beaucoup de gens qui m'ont dit que par rapport à mon handicap, le fait que je fasse des concerts par exemple et que je joue au jeu du concert, je bouge... Ça peut inspirer à ne pas se laisser entraîner par sa condition ou s’apitoyer. Après de là à dire que j'inspire les gens je dirais que c'est plutôt les gens qui m'inspirent, ça va dans les deux sens.

Justement tu viens de parler de ton handicap, peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

Moi, je suis né avec un handicap et pour ceux qui connaissent un peu je suis ce qu'on appelle IMC (   ). Bon je ne rentrerai pas dans les détails de ma pathologie, je suis né comme ça et je finirai mes jours sûrement comme ça aussi et je le vis, je le vis tout simplement.

Ton moteur dans la vie c'est la musique et principalement le rap et que le rap t'apporte dans ton quotidien ?

C'est une passion, je pense que c'est super important d'avoir une passion dans la vie, on est dans une société où on parle beaucoup de travail on parle beaucoup d'avoir de l'argent mais on parle pas forcément de plaisir. Et c'est bien d'avoir une passion, moi, la passion que j'ai c'est la musique. Ça aurait pu être autre chose mais quand tu as une passion ça peut t'éviter certaines problématiques, de traîner dans des mauvais endroits avec des mauvaises personnes, de ne pas  savoir où tu vas. De perdre ton temps, aussi moi, je connais des personnes ça m’attriste des fois ils sont là ils font rien, on les croise dans la rue et ils sont là à traîner toute la journée et je ne parle pas que des gens des quartiers mais y a des jeunes aujourd'hui ils ont pas de but, il ont pas de passion. Et voila je pense qu'une passion cela permet d'avoir plus confiance en soi et d'avoir des objectifs et ça te permet d'accomplir des choses et je pense qu'il y a aussi la notion de rêve. Quand on a une passion on a aussi des rêves parce qu'on a envie d'avancer forcément là dedans et voila ma passion me donne un booster et je ne me pose pas la question de pourquoi je me lève le matin, je le sais.



Et justement tu fais du rap depuis combien de temps ?

Je rappe depuis six ans et j'écris depuis plus de huit ans, j'ai commencé à écrire avant de rapper au départ. Mon frère écoutait beaucoup de rap américain et moi du coup je suis tombé dedans en revenant en France parce que en fait j'ai habité 9 ans en Afrique au Burkina Faso et du coup en revenant en France j'ai écouté du rap Français, j'aimais bien le Français, j'aimais bien la langue et j'aimais bien écrire aussi, j'écrivais des poésies et compagnie. J'étais dans une période au début de l'adolescence donc comme n'importe quel ados t'as des petits problèmes et j'avais besoin de les exprimer, l'écriture était mon exécutoire. C'est pour cela que je différencie la période ou j'écrivais et la période ou je rappais, parce quand je me suis mis à rapper comme de la musique et pas comme de l'écriture. c'est important car pour moi le rap c'est de la musique, dans le rap il y a du rythme et de la mélodie.


Quels messages veut-tu faire passer à travers tes textes ?

J'ai pas un message que je veux faire passer, moi, je fais des morceaux avec des thématiques que j'ai envie d'aborder. Ce qui m’intéresse c'est que par exemple je vais écrire un texte sur les femmes et qu'un jour grâce à Youtube quelqu'un d'un autre pays puisse décrypter mon texte à sa manière à lui. Moi, je veux pas avoir un rap trop fixe, je parle de ma vie, de ce que je vois, je vis plein de choses et je vois plein de choses.

Et pourquoi avoir choisi comme Pseudonyme Denfima ?

Parce que ça signifie "enfant noir" en dialecte Africain, c'était une période où je lisais pas mal de bouquins des personnages historiques comme Martin Luther King ou Malcolm X qui avaient un lien avec l’Afrique. Du coup j'ai eu envie de mettre cette idée là en avant à cette période là. Après des gens m'appellent Denf et ça me va aussi, on a retenu ce nom après je ne sais pas si on est censé garder un pseudonyme toute sa vie...


Voici le nouveau clip de Denfima sur le morceau #LePrésidentEstMort

Ton nouveau morceau qui se nomme "Le président est mort" il sort (Préciser date) peux-tu nous en dire plus ?

C'est un morceau qui s'appelle donc le président est mort l'instrumentation à été faite par mon pote Dr. Chill qui fait la majorité de mes instrus avec Jack Mallet qui est DJ aussi et ces deux personnes là sont toujours sur scène avec moi et c'est eux qui font la majorité de mes instrus. C'est un morceau qui raconte et qui explique que si un jour le Président venait à mourir, je pense que pour les gens soit ça manquerait soit ils seraient un peu indifférents. Car je trouve que les américains sont plus patriarches que les français car quand Kennedy à été assassiné ça avait marqué les gens, parce qu'il y avait un respect de la fonction présidentielle et là aujourd'hui les gens sont tellement déçus que au final maintenant la fonction du Président elle a plus tellement de sens et de respect avec la population, j'ai l'impression que plus le temps passe et moins la population à du respect pour les autres. 
Dans le clip il y a une jeune femme en fauteuil roulant, un jeune et une mère de famille afin de sensibiliser sur les inégalités. 

En parlant de politique que penses-tu des débats politiques actuels ?

J'ai du mal à dire quelque chose parce que pour moi y a rien de nouveau dans leur discours d'il y a 5 ans on nous parle toujours de la même chose comme si les problèmes étaient exactement les mêmes, bon c'est vrai il y a des choses qui n'ont pas changé mais voilà concernant le handicap on n'en parle pas. Y a plein de trucs dont on nous parle pas et y a plein de thématiques qu'on agite comme si c'était ça qui allait intéresser les gens. 
Concernant le handicap j'ai la sensation qu'on est au dernier wagon de leurs discours comme pour l’allocation d'adultes handicapés ou la loi pour l’accessibilité qui est toujours repoussée. Le handicap c'est un sujet large comme tu vois y a plein d'associations différentes, par exemple pour les handicapées moteurs, les aveugles ou autistes. Chaque associations défend leur handicap mais moi je pense qu'on devrait tous se rassembler pour pouvoir faire changer les choses. Mais tout cela n'est qu'une question d'argent...

En étant un rappeur en situation de handicap tu montres que tout est possible ?

Oui et non car des rappeurs handicapés il y en a plein. Une personne handicapée qui arrive à avoir une vie normale c'est une règle je suis sûr que 3/4 des gens ont des vies normales c'est juste qu'on ne les voit pas ces gens-là. On m'a dit ça l'autre jour à un concert "C'est bien malgré ton handicap tu as fais un super concert", j'ai pas répondu parce que je comprends ce qu'il veut dire et c'était pas méchant ça partait d'une bonne intention mais bon voilà quoi.
Après je préfère qu'on me dise ça plutôt qu'on me dise rien.

Sinon est ce que tu vas sortir un album prochainement ?

Alors oui pas un album à proprement parlé, pour moi un album c'est le Graal mais je vais sortir un EP qui contiendra huit titre il sortira après cet été, là on est en studio justement pour l'enregistrer.

Selon toi, as-tu réussi à faire de ton handicap une force ?

Je ne sais pas, c'est devenu mon atout parce que au bout d'un moment tu vas pas te renfermer sur ton sort. J'ai appris à m'en servir, à bon escient à mon intérêt, bon si j'aurais pu éviter tous les soucis de santé que j'ai pu avoir je l'aurais fait. Mais j'ai réussi à en faire quelque chose de positif et d'ailleurs mon logo qui me représente me représente moi avec ma béquille (comme sur les photos).



As-tu d'autres projets ?

Oui, notamment des concerts, le 3 juin on est en lice pour jouer au weekend des curiosités qui est un gros festival à Toulouse avec plusieurs artistes et y a un système de votes sur Facebook (voir lien) Et l'an dernier on a gagner un tremplin à Toulouse qui nous a amené à jouer à Paris. Et à Paris on a gagné un autre tremplin qui va nous amener à jouer en Europe. Du coup on va jouer en Europe à la rentrée prochaine. J'ai même plus le temps d'aller en cours ! Souvent je croise des amis qui rappent aussi et ils me disent que ça fait 6 mois qu'ils ont pas fait de concerts donc moi je me dis que j'ai beaucoup de chance. 

Quel est ton dernier message pour clôturer cet interview ?

Merci à toi Anaïs, pour ceux ou celles qui veulent suivre mon actualité vous pouvez me rejoindre sur les réseaux sociaux Et pour la phrase de fin je dirais dernier au départ, premier à l'arrivée...



Pour retrouver Denfima :


Je remercie également le restaurant Bruegger's (6 Allées du Président Franklin Roosevelt, 31000 Toulouse) pour leur accueil si chaleureux.


Mon article est terminé en espérant du fond du cœur qu'il vous aura plu ?

Vous avez un parcours de vie inspirant ou alors vous vous sentez inspirant pour les autres et vous souhaiteriez être mis en lumière grâce à mon blog n'hésitez pas à m'envoyer un e-mail à cette adresse : Sourires17@live.fr .

Donnez-moi votre avis et votre ressenti sur Denfima et aussi sur cette nouvelle catégorie d'articles sur mon blog en commentaire, s'il vous plaît, je serais ravie de vous répondre.

Je vous souhaite une belle semaine et vous embrasse très fort.

Anaïs.