mardi 12 décembre 2017

RÉTROSPECTIVE DE CETTE ANNÉE 2017 !

BONJOUR, BONJOUR !


J'espère que vous allez bien ? Je vous retrouve aujourd'hui non pas pour vous parler de maquillage ou de mode. J'avais seulement envie de vous écrire Mon bilan de cette année 2017. 

En janvier, je me souviens que j'étais encore dans la souffrance du départ de l'homme que j'aimais tout en me faisant du mal psychologiquement parce que je me sentais mal depuis son départ. J'avais passé mes premières fêtes de fin d'année et mon anniversaire avec son absence que je ressens encore chaque jour de mon existence.

Le jour de l'an je me suis blessée à l’omoplate gauche au point de devoir appeler le 15 le lendemain. Sur le coup, j'avais senti quelque chose se déchirer en moi, mais j'étais déjà, tellement déchiré intérieurement. Je souffre toujours de cette douleur à ce jour, j'ai sois-disant un nerf bloqué, je vais consulter un ostéopathe dans quelques temps pour me soulager.

Vers le mois de Février, l'hôpital de Rangeuil à Toulouse m'appelle afin que je fasse mes injections de Toxines Botulique qui ont pour but de détendre mes muscles pour un certains temps. Juste avant j'avais décidé de les arrêter car ces injections me donnaient de fortes douleurs par la suite. Ce coup de fil de la secrétaire de l'Hôpital a remis ma décision en question, la secrétaire me conseille de retenter, de revoir les docteurs. Face à ça j'oublie de m'écouter et j'accepte de retenter. Le lendemain des injections j'ai des bleus partout sur les jambes. Mes étirements sont de plus en plus douloureux et les injections on l'effet inverse sur mon corps. Forcément, je ne me suis pas écoutée, j'ai fais confiance en la médecine et ce jour-là j'ai finalement compris qu'il fallait que je me fasse confiance à moi-seule.

En mars, je me suis inscrite dans une salle de sport et dans un club de tennis de table au sein de Handisport. J'avais envie de me défouler, de dépenser la rage que j'avais en moi vis à vis de mon parcours et de m'aider dans ma reconstruction. Pour l'instant, j'ai dû mettre ces deux choses en pause car je vais en rééducation et je ne peux pas tout faire en même temps non plus. Mais je compte revenir au sport dés janvier 2018.

Avril, j'ai pu redonner de mes nouvelles au site Myvictories.me qui m'avait interviewée en 2014 et cette année j'ai pu leur raconter mon avancé dans ma vie et si vous souhaitez lire l'interview c'est par ici. C'est ce mois-ci aussi que j'ai pu retrouver mon amie Marine de Nicola qui a sorti son livre qui se nomme "Le Baiser de l'Ouragan" qui raconte son accession de folie en Chine et son combat incroyable contre le cancer qu'elle a battu avec force et courage. 

C'est à ce moment là que j'ouvre la rubrique "interview de personnes inspirantes" sur mon blog. Pour l'instant, je n'ai pu qu'interviewer le rappeur Denfima qui sort son EP bientôt. J'aimerais vraiment approfondir cette partie du blog "interview", alors si tu es une personne qui a un parcours particulier ou un message important à faire passer et que tu voudrais avoir la tête d'affiche sur mon blog le temps d'un article. Envoi moi un mail à cette adresse : sourires17@live.fr et on pourrait se fixer tout cela avec grand plaisir !

Mai, je suis prise de crises de vertiges pendant mes nuits sans sommeil, j'opte des changements et mon âme a du mal à les suivre. Et surtout je me perd à toujours vouloir aider mon prochain. Je veux tant aider, que je me fais insulter verbalement par téléphone je la cite "C'est bien fait pour ta gueule si tu es en fauteuil". Sur le coup, mon corps m'a stoppé et ma main à lâché le téléphone. J'étais tellement choquée qu'on puisse me traiter de la sorte. Je ne m'y attendais tellement pas surtout. Cette fois-ci j'apprend à prendre un certain recul et désormais je m'éloigne de toutes ces personnes toxiques et apprends aujourd'hui à m'aider moi avant d'aider les autres.

En Juin, je décide de prendre du recul sur ma vie et les réseaux sociaux, j'ai conscience que j'ai beaucoup de choses à digérer dans mon parcours. Cette pause me fait un bien immense. Ce mois-ci, j'ai aussi la chance de rencontrer Vincent Vinel un des participant à l'émission The Voice de cette année. Il m'a permis de retrouver l'envie de vivre mes rêves et de ne plus me morfondre dans les parties sombres de mon être. Cette journée fut remplie de joie extrême, que je ne suis pas prête d'oublier.

Juillet, j'ai rendez-vous avec un docteur à l'hôpital, et je prend la décision de lui annoncer que j'arrêtais mes injections. Chose qu'elle finit par accepter, je lui demande ensuite, à être intégrée dans un centre de rééducation intensif pour me permettre de me muscler et pourquoi pas faire des progrès. Au départ la docteur n'est pas trop d'accord, je finis par insister car je sens au fond de moi que j'en ai besoin. Elle accepte de remplir le formulaire d'insertion dans le centre et je n'aurai plus qu'à attendre que l'on m'appelle.
Photo lors de mon passage dans la radio Le Mouv 

Août, je pars en vacances pour retrouver ma famille à La Rochelle, quelques semaines qui me permettent de me ressourcer enfin pour un petit moment.
Retrouver ma nièce Rihanna et mon neveu Aaron m'a apporté beaucoup de bonheur ! Je continue en parallèle à me faire insulter par ces personnes néfastes dont je vous parlé plus haut. Mais a cette période-là je ne m'en rends pas compte et je finis toujours par pardonner.


En Septembre, c'est la fin des vacances, et en cette rentrée 2017 avec l'accord de ma mère on prend la décision d'aider une personne que je trouvais importante à l'époque vis à vis de Benoît, on l'héberge chez nous, on voulait l'aider et lui éviter la prison. Mais je n'avais pas compris une chose, c'est que je ne peux pas aider une personne qui n'est pas prête à recevoir mon aide. Je rentre aussi dans le centre de rééducation pour une durée de six semaines de base (qui finalement ont été prolongées car à ce jour j'y suis encore). Cette rééducation, me fait un bien fou, un vrai exécutoire face au quotidien que je subis en rentrant chez moi. Ça m'a fait du bien de me sentir aidée pour une fois.

Octobre, tout dégénère, celui qu'on héberge, me manque de respect en m'insultant sur Facebook, ou en fumant sa drogue à côté de moi alors que j'ai des soucis de santé, à ce moment-là, j'ai la sensation de ne plus vivre chez moi. Je ne me sens pas respectée car cette personne dont je ne citerai pas le nom (car moi j'ai du respect contrairement à lui) il se permet de se moquer de mon handicap. Je tombe malade, mes poumons sont pris et j'ai l'impression que j'étouffe, mais en faite finalement, j'étouffais partout tout autour de moi. Je ne me sentait pas respectais dans ma propre vie et je ne me sentais plus en liberté d'être la femme que je suis !
Face à cela, on décide de mettre fin à cette situation et je m'en sens pleinement libre aujourd'hui et je reçois cette leçon-là dans cette histoire. Je suis toujours au centre de rééducation, on choisit le futur fauteuil roulant électrique que je vais avoir pour pouvoir circuler dans mon appartement. Car actuellement, chez moi je suis en fauteuil manuel et je ne peux plus me rouler par moi-même. C'est toujours ma mère qui me pousse à longueur de journée.
En octobre, je retrouve mes amis Najet, Maurice et Lucille autour d'un bon repas dans le centre ville Toulousain. Cela me fait un bien fou de les retrouver et de leur raconter mon quotidien, et de partager de bons fous rire.



Novembre, je suis toujours au centre de rééducation, je fais des essais d'un fauteuil électrique que je trouve fantastique, j'ai tellement hâte de l'avoir enfin et de pouvoir améliorer mon quotidien. Mais j'angoisse et je stress à l'idée de devoir payer une somme énorme pour obtenir ce fauteuil électrique...

Et Décembre, suite au soutien de mes proches à m'inciter à créer une cagnotte collective sur internet pour m'aider à payer mon fauteuil roulant et autres matériels médicaux. Je me lance donc, sans trop y croire. Dans cette cagnotte j'y écris mon parcours de vie et je me mets à nu et me dévoile entièrement moi et mon quotidien. Face à cette cagnotte je reçois un soutien inattendu des internautes au j'y reçois le double de la somme que j'avais prévu en deux jours seulement ! J'en suis tellement reconnaissante cet argent va améliorer mon quotidien et rendre ma vie plus légère. Grâce à ça je crois à nouveau en l'humain et en la solidarité et je vous remercie tellement pour tout cela !

Il y a aussi quelques jours en ce début du mois de Décembre, je perds une amie auquel je tenais tant. Le cancer t'a pris par le bras une deuxième fois et t'a enlevée loin de moi et de ta famille et de tes amis. Najet tu étais tellement lumineuse avec un cœur aussi large que ton sourire. Tu étais l'amie la plus sincère que j'ai eu la chance de rencontrer dans ma vie. On s'est connues grâce à Marine de Nicolas et à la minute où j'ai croisé ton regard, je me suis senti tout de suite connectée à ton âme. Tu m'as demandé ce que je faisais dans la vie, je t'ai parlé de mon blog et je sais que tu l'aimais bien. Dés que l'on se voyait, tu me disais si tu veux je t'aide à te servir une tasse de thé et à aller aux toilettes. Ça à l'air stupide dit comme ça, mais tu étais bien la première à me proposer ton aide aussi sincèrement, j'en été profondément touchée. On se racontait nos mésaventures médicales. On partageait des discussions philosophiques, et spirituelle, avec une autodérision sans limite. Ma Naya ton sourire, ta gentillesse, ta beauté, ta sincérité et ton grand cœur vont tellement me manquer. Si je parle de toi aujourd'hui dans cet article, c'est parce qu'on avait prévu toutes les deux de faire un article interview sur mon blog afin que je puisse partager ton combat auprès de mes lecteurs et lectrices. Et hélas, la vie ne nous en pas laissait le temps de le réalisé ainsi que plein d'autres projets alors d'écrire ici est une façon pour moi de te rendre hommage et de te remercier d'avoir été présente dans ma vie ! Ça me fait de la peine car j'ai l'impression qu'à chaque fois que je m'attache profondément à quelqu'un cette personne fini par s'envoler. C'est dur de voir ses amis partir si jeunes, et de se sentir seule même en étant entourée. Mais je te promets, ma belle, je ne vais rien lâcher et continuer à sourire et à rouler dans la vie comme je l'ai toujours fait. Tu disais que tu me trouvais rayonnante et bien toi tu étais mon soleil tout entier ! Tu m'avais beaucoup soutenue face au décès de l'homme que j'aimais et à présent c'est toi qui l'a rejoint dans le ciel. Je suis sur que là haut mon Benoît va bien prendre soin de toi et te faire visiter le Paradis. 

En cette fin d'année 2017, je me devais de faire le point, quand l'année à débuté, je m'étais fixé le but de la reconstruction et je crois que j'y suis arrivé. J'ai réussi à prendre du recul et à me détacher de beaucoup de choses et je suis contente de cela. J'arrive à faire attention à moi et à prendre soin de mon corps. En 2018, mon quotidien sera plus léger, je le sens, et pour l'année prochaine je ne me fixe aucuns objectifs. Je veux vivre avec légèreté sans prise de tête, j'ai envie de profiter de la vie, pour ce qu'elle est profondément. Je veux me laisser le mystère pour cette année qui m'attend. Et bien entendu on se retrouvera pour le prochain bilan. Je vais vivre une vie pour moi et pour ceux que j'aime. 




Et vous ? Quel est le bilan de votre année 2017 ?

J'aimerais bien voir vos récits et vous répondre en retour !

Je vous embrasse très fort et on se retrouve très vite.


Anaïs